"(En) Décalages" , 2019

La mode, un univers à paillettes aussi lisse que les images retouchées des magazines ? Que véhiculent ces images et que suscitent-elles en nous ? Comment matérialiser le décalage entre le fantasme de ces images et la réalité ?  Quel rapport au temps entretiennent-elles dans un univers où tout se démode et où tout s’accélère ?

Le collage pour questionner, explorer et souligner l’illusion des apparences.  Le découpage et le tissage pour créer une matière qui tour à tour voile et dévoile. Cet entre-deux offre une nouvelle vision, un nouveau regard.

Chaque tissage, de par son armure* particulière, possède sa propre ADN, son propre code. Une armure où l’image, incarnant le rêve, dialogue avec la feuille blanche -symbolisant le vide à l’instar du Ma** japonais- ou bien avec une autre image/un autre rêve. Une armure qui semble aussi bien protéger qu'enfermer ses sujets derrière un écran quadrillé suggérant la distance voir l'inaccessibilité.


* En textile,  c' est l’entrecroisement des fils de chaîne et de trame d’un tissage.
** Terme japonais signifiant tantôt intervalle, vide, espace, durée ou distance. Dans le registre de la mode, il peut être perçu comme l’espace entre la peau et le tissu.

 

Exposition Claire Lacoste au Paname Art
manufacture_clairelacoste 2.jpg

Expositions au Paname Art Café à Paris et à l'espace Icare à Issy-les-Moulineaux en 2019.